Le monde celte

Le monde celte, d'après  le Voyage de Maelduin, Irlande, XIIe siècle après J.-C.

Pour les Celtes, la Terre est plate, de forme incertaine. Elle est entourée d’un océan illimité et se rapproche de la vision moyenâgeuse du monde.  

Le monde celte 

  •  1. Le ciel, domaine de Lug, dieu le plus important du panthéon irlandais, est une voûte qui recouvre le monde des vivants.

  • 2. L’if, au centre du monde, est un arbre sacré. Symbole d’immortalité, c’est l’arbre de prédilection de Dagda, dieu protecteur, propriétaire d’un chaudron qui jamais ne désemplissait. L’arbre soutient la voûte céleste.

  • 3. La Terre, les plaines et les lacs irlandais ont été modelés par ses premiers envahisseurs, la race de Partholon.

  • 4. Les îles occidentales, ou îles de l’Autre Monde, évoquent un monde idéal, sans souffrances ni maladies. On y reste éternellement jeune. Le temps et l’ordre des choses sont inversés. Les druides sont les médiateurs entre les hommes et ce monde merveilleux.

  • 5. Le monde souterrain des morts, est le domaine de Dagda, le maître du temps. Il est parfois décrit comme une sorte d'auberge où l'on fait bombance grâce au chaudron de Dagda.

  • 6. L’océan, entoure la Terre. Le Voyage de Maelduin raconte l’errance en mer occidentale d’un héros avec ses compagnons. Ils naviguent d’îles en îles, échappant à des fourmis géantes grandes comme des poulains puis à des géants, découvrant la maison d’un saumon… Sur l’île du changement, ils s’aperçoivent qu’une barrière sépare les moutons noirs des moutons blancs. Si un noir franchit la barrière, il devient blanc, et réciproquement. Ce voyage préfigure le Voyage de saint Brendan.

- Illustrations de Guillaume Duprat -
d'après
Mondes, mythes et images de l'univers
Leïla Haddad et Guillaume Duprat
Editions du Seuil Paris, 2006